AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Friedrike Drumstrach
- admin
- professeur
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 27/05/2008
Age : 26

MessageSujet: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Lun 7 Juil - 23:38

Bon et bien voilà il fallait bien s'y attendre,je parle bien sûr du tout premier cours d'arts plastiques.Il était 08H48 dans quelques minutes le cours allait bientôt commencer.Friedrike avait à peine eut le temps de se recoucher qu'elle devait déjà respecter ses obligations.Ses imbéciles d'obligations de professeur comme elle disait.Pourquoi se lever tôt faire l'effort de préparer un cours,d'avoir l'air présentable alors que les élèves s'en moquaient ou disons plutôt qu'à cette heure ils étaient bien trop crevés pour remarquer quoi que ce soit.

*J'pourrais leur faire un cours sur l'art de bien rouler une clope ça leur serait utile au moins...
Ah nan...Le patron serait pas d'accord,il qualifierait cela de "non-éducatif"...
Tu parles d'un éducateur,alors qu'il a été le premier à inscrire sa gamine ici.*

Friedrike s'était bien évidemment changée,elle portait un jean noir et une chemise rouge à manches courtes un ptit débardeur noir en dessous.La jeune femme était comme d'habitude très cool,très décontractée,pas stressée la bouche teintée d'un joli rouge à lèvre rouge foncé.Ses yeux étaient légèrements maquillés de rouge.Elle était assise à son bureau,roulants dans leurs orbites les deux jolis billes marrons lui faisant office de paire d'oeils.

Elle regarda sa montre,8H55 elle appuya sur un bouton et une petite console apparue sur son bureau elle actionna le système "CASSANDRE" en y positionnant l'empreinte de son pouce gauche.La petite console disparue.Il y eu un petit "Biiip".
Friedrike vérifia l'intérieur d'un des tiroirs dans lequel il y avait son bâton électrisant.Son tazer dans un étui était attaché à la ceinture de son pantalon par une sangle.Tout était en ordre,il ne manquait plus que les élèves.Justement?Où étaient-ils ces fameux élèves?Friedrike détestait par dessus tout les retardataires.

_________________




kit de Gretyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dai Shiragi

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Mer 9 Juil - 20:03

Et voilà, son premier cours, depuis la première fois qu'elle était arrivée dans ce sordide pensionnat... Dai soupira et donc ne se dépêcha pas d'arriver en cours. Ils n'avaient aucune utilité, ces cours... Pourquoi lui ordonnait-on d'aller en cours, surtout celui d'arts plastique, dans ce cas-ci, alors qu'on l'avait enlevée et qu'elle n'était pas là de sa propre volonté... Qu'importe... Elle avait repris des forces, et dès qu'elle verrait que l'attention du professeur était un peu disturbée, elle porterait son coup. Elle en ricanait d'avance, et espérait que l'autre rabat-joie faiseur de glace ne serait pas présent.


9h00. Elle était un peu en retard en cours. Remarquez, la professeur, ou le, selon son sexe, pourrait s'estimer heureux qu'elle soit déjà là! Elle n'était quand même pas censée d'aller en cours, vu ce qu'on lui avait fait subir depuis le début! Quand Dai se pointa au cours, elle remarqua qu'elle était...seule...seule avec la prof qui paraissait à l'aise dans cette salle de classe vide... Une femelle...Dai haïssait toutes ses filles, qui avaient de la chance de posséder tous ces attributs, alors qu'elle, ne faisait que simuler. Donc elle détesta d'emblée Friedrike, sans même prendre soin de la connaître, comme d'habitude, quoi. Elle s'avança dans la salle, s'assit vulgairement sur une table, haussa les sourcils comme pour regarder avec supériorité la prof, puis, prit la parole :



- Y a personne, j'peux m'en aller, au moins? Dai Shiragi... Tu peux me noter présente au moins, Madame Rouge à Lèvres...

Elle soupira une nouvelle fois...Vraiment, vraiment désespérant, cette prof, juré, elle lui règlerais son compte dans les minutes qui suivront...

Elle fit mine de s'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela Ivanov

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 25
Localisation : dans ton c...gwuargh!

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Jeu 10 Juil - 16:39

Aela n’avait au final pas dormi de la nuit, retournant dans sa chambre tôt le matin, elle s’était allongé et avait attendu, observant fixement le plafond, puis elle s’était souvenu que les cours commençaient aujourd’hui pour elle. Elle aurait pu être là la première, même être là avant le professeur. Seulement elle n’en avait pas envie, elle avait donc prit tout son temps pour se préparer. Elle mit cinq minutes pour se laver les dents au lieu des trois nécessaires, frottant avec hargne comme si sa vie en dépendait, désormais elle était en possession d’un sourire Colgate (que personne ne verrait jamais…enfin peut être pas) qui devait sûrement faire de la lumière la nuit (culture pub quand tu me tiens…). Puis après avoir frotté contentieusement son visage avec du savon elle avait mit un bon quart d’heure à démêler les énormes nœuds qu’hébergeaient ses cheveux puis un autre quart d’heure à les peigner en essayant vainement de les disciplinés. Résultat : elle allait être en retard si elle ne partait pas de suite.

Elle attrapa une robe blanche et grise à la va vite et un sweat gris foncé qu’elle enfila tout en cherchant à tâtons ses converses. Attrapant un stylo qu’elle fourra dans sa poche et un calepin tout en décrochant son emploi du temps du mur elle disparu en un rien de temps de la pièce. Il semblait qu’un véritable ouragan c’était abattu dans la chambre en l’espace de quelques minutes.

Se faufilant dans les couloirs entre les rares élèves présents elle tenta de se repérer (oui la vie est difficile lorsqu’on a autant de sens de l’orientation qu’un strudel). Evidemment elle se planta de sens et du revenir sur ses pas pour atteindre l’escalier qui la mènerait au première étage. Enfin elle atterri devant l’amphi qui semblait être le sien pour l’heure, jetant un coup d’œil à son emploi du temps elle aperçut la mention ‘art plastique’, elle réprima une grimace en repensant à ses ‘œuvres d’art’, oui elle faisait partie des personnes qui se contente d’un rond et de quatre traits pour dessiner un bonhomme.

Elle entra, sa poitrine suivant le rythme de sa cage thoracique qui elle-même suivait le rythme de sa respiration légèrement essoufflée. Elle ne prit même pas la peine de dissimuler sa surprise en se retrouvant nez à nez avec une étrange fille, puis en découvrant qu’ils (ou plutôt qu’elles) n’étaient que trois dans la salle. Le professeur, une femme assez jeune qui faisait la même taille que la jeune femme, et la fille qui était en face d’elle, de longs cheveux sur un joli visage maquillé avec gout. Ce qui mena Aela à penser à son apparence : sa course avait du lui mettre de nouveau ses cheveux sans dessus dessous (remarque même après les avoir peignés ils avaient cette apparence…), son visage pale fatigué qu’elle n’avait pas prit la peine de maquiller (en réalité elle ne se maquillait jamais) et une robe aux plis peut être un peu trop nombreux… La grande classe quoi…

Son regard passa de la pendule (il était l’heure passée mais elle n’était pas si en retard que ça), à la jeune fille qui semblait vouloir partir, enfin au professeur, à laquelle elle adressa un regard interrogateur.


« Le cour à été annulé ? »


Une vague d’espoir avait envahi la frêle jeune fille, elle pourrait peut être éviter le supplice des sarcasmes au sujet de son talent artistique inexistant. Elle avait certes une jolie voix au chant, mais quant il s’agissait de se servir de ses main c’était une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Friedrike Drumstrach
- admin
- professeur
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 27/05/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Jeu 10 Juil - 17:43

Deux élèves de sexes féminins étaient à présents dans sa salle,Friedrike avait heureusement pris le temps d'examiner la plupart des dossiers de chaque élève,et oui les profs ont du temps à perdre.Elle était restée quelques minutes à zieuter la dénommée Dai Shiragi sans lui répondre d'un air pensif.Friedrike avait eue une...petite absence elle avait complètement zappée Dai dans son élan de "fi-fille rebelle".

Comme tout les autres professeurs Friedrike était au courant au sujet de la petite particularité de Dai Shiragi.Quand on lui avait dit qu'un des élèves était un travesti elle avait failli avaler sa clope bref imaginez.Pour elle,on avait vraiment atteint le sommum,le pompom,l'extremum en acceptant un gamin travelo qui en plus avait des tendances meurtrières.


*Qu'est-ce qu'elle me braille celle-là Suspect ?*

Elle resta quelques secondes de plus silencieuse,elle vit une autre jeune fille,elle ça devait être Aela.En regardant avec plus d'attention les deux jeunes filles elle les trouva presque présentables,Dai était donc un garçon en tout cas il était presque mignonnne Laughing .Qu'est-ce que Dai croyait qu'elle allait se laisser marcher sur les pieds,qu'elle allait faire joujou avec son pouvoir et la terroriser?Non sûrement pas,de toute façon le système "CASSANDRE" était là pour ça.Friedrike decida de ne pas prévenir les élèves finalement ce serait plus amusant de les voir se tenir la tête entre la main après avoir tentés d'utiliser leur pouvoir.

"Non,le cours n'est pas annulé.Assieds-toi s'il te plaît.
Tu vas poser ton ravissant derrière quelque part et rester ici jusqu'à ce que ce cours se termine.
"Mademoiselle" Shiragi,je sais très bien qui tu es rassures-toi.
Je ne peux évidemment pas te noter présente si tu n'assiste pas à l'intégralité de ce cours.Je te pries de t'asseoir et d'attendre tes camarades."

Si elle tentait d'utiliser son pouvoir la p'tite Dai allait avoir une énorme migraine,qui sait son cerveau finirait peut-être par griller.Enfin n'espérons pas trop lol! .

_________________




kit de Gretyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dai Shiragi

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Jeu 10 Juil - 19:54

Une autre fille arriva quelques temps après...Zut, elle n'était plus seule. Dans les écoles normales, celles qu'elle avait cotoyées, si l'on était seul ou seule à un cours, celui n'avait pas lieu...Mais bon, elle ne pensait pas que cette école était vraiment normal, et en plus, à cause de la gamine qui venait d'arriver, elle n'était plus seule. Comment s'appelait-elle déjà? Ah oui, c'était vrai, elle ne l'avait pas encore dit. En tout cas, elle était une fille, et, comme pour la prof, cela suffisait à Dai pour la haïr.La prof prit soudain la parole afin de leur répondre. Enfin bon, soudain est un très grand mot, car comme je l'ai dit plus haut, elle ne faisait que répondre. So... Arrêtons de tergiverser, et continuons.


"Non,le cours n'est pas annulé.Assieds-toi s'il te plaît.
Tu vas poser ton ravissant derrière quelque part et rester ici jusqu'à ce que ce cours se termine.

A question idiote, réponse idiote. Evidemment que le cours était assuré... La prof ne s'était comme même pas déplacée jusqu'à ici afin de leur dire qu'elle ne ferait pas cours. Elle n'avait posé sans doute cette question que par rapport à sa remarque... Pas bien intelligente cette fille pour porter importance à une remarque stupide... Au moins, cela lui prouvait que lorsqu'elle attaquerait cette catin de prof, elle ne comprendrait sans doute rien pour la défendre... Bah...C'était ainsi qu'ils fonctionnait hein? Les profs étaient défendus par les élèves volontaires... Efin bon, c'est ce que Dai croyait.

"Mademoiselle" Shiragi,je sais très bien qui tu es rassures-toi.
Je ne peux évidemment pas te noter présente si tu n'assiste pas à l'intégralité de ce cours.Je te pries de t'asseoir et d'attendre tes camarades."


Dai tiqua, et un rictus de malveillance naquit sur sa bouche. Mademoiselle Shiragi... Elle avait souligné dans son ton, le mademoiselle, et, de plus, elle avait bien précisé qu'elle connaissait sa véritable identité. Elle devait mourir. Tout de suite. Elle s'occuperait de la niaise ensuite. Pour l'instant, son esprit était juste accablé par une chose qui ne s'était jamais produite et qui donc était une nouveauté pour elle. Quelqu'un savait qu'elle était un garçon, et, en plus, la bénéficiaire de cette information était une fille, une vraie. Elle devait donc être punie, jusque dans la tombe. Vengeance.

Dai se leva, toujours un sourire aux lèvres, et s'avança vers Friedrike avec une démarche assurée, sans crainte. Elle ouvrit la bouche pour sortir quelques mots, puis, finalement, se ravisa, ferma les yeux, chuchota un adieu à la prof, et la salle devint complétement obscure.


-Meurs bien.

Des ombres meurtrières approchaient à vitesse grand V de Mlle Dumstrach, avec la ferme intention de traverser son joli cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela Ivanov

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 25
Localisation : dans ton c...gwuargh!

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Ven 11 Juil - 14:05

Aela ressenti une vague de déception l’envahir, lorsqu’elle avait vu l’autre élève sur le point de partir et le professeur les bras croisés, elle y avait vraiment cru. Ah ! Être dispensée de cours une journée, douce idylle. Pas que la jeune fille n’aima pas étudier, loin de là, elle adorait passer des heures devant un problème de physique particulièrement difficile, non, ce qu’elle n’appréciait guère c’était la compagnie des autres.

Une moue déçue sur le visage, elle se dirigea vers les sièges comme une bonne fille obéissant aux ordres de sa maitresse. Elle n’avait plus porté aucun regard sur l’autre demoiselle, sa première estimation lui avait suffit : elle l’avait jugé inintéressante. Elle semblait hautaine, se prenant sûrement pour une tête vue sa réaction devant le professeur versé dans l’art plastique.

Le dos tourné elle n’aperçut pas le rictus malveillant de sa « collègue », cependant, le chuchotement vint jusqu’à ses oreilles, sans que les mots prennent une vrai forme, restant un simple chuchotis dans l’air, sans signification précise de là où elle était.

Mais ce qu’elle capta immédiatement, ce fut la noirceur qui s’empara d’un coup de la pièce. Se retournant d’un bloc, une expression de vif étonnement peinte sur le visage. Que ce passait-il ? Elle ne tarda pas à l’apprendre : la jeune fille du départ se tenait devant le professeur, dos à Aela. Tout était si sombre autour d’elle, cependant elle put distinguer des formes plus sombres autour d’elle, fonçant vers le professeur dont elle n’avait pas eu la présence d’esprit de lire le nom sur son emploi du temps.

Tout aurait été effectivement noir dans la pièce si une lumière oscillante légèrement bleuté ne s’était pas d’un coup échappée d’Aela. Ne contrôlant pas ses pouvoirs, elle avait tendance à laisser échapper des millions de petites étincelles de son corps de temps à autre. Affolée elle voulu ‘éteindre’ ces millions de Volts qui la parcourait sans qu’elle ressente la moindre douleur. Mais autre chose vint la perturber. Ce mal de crane qui venait d’arriver de nulle part.

Au début ce ne fut qu’un infime picotement, puis le mal s’intensifia, s’insinuant dans tout son crane. Elle aurait voulu hurler pour laisser s’échapper la douleur mais elle en fut incapable. D’où ça venait ?! Le professeur avait-il des pouvoirs cachés ? Il fallait que ça s’arrête, et vite…Se tenant le crane entre ses doigts crispés, elle avança d’un pas chancelant vers l’autre élève. S’était de sa faute ! Tout avait commencé quant elle avait décidé de faire sortir ces…ombres ? Oui appelons ça comme ça…

« Mademoiselle Shiragi » ne semblait absolument pas s’occuper de l’autre jeune fille, concentrée sur ce qu’elle faisait, à savoir regarder le professeur avec un sinistre sourire. El était arrivé à niveau de la fille, un mélange de peur, de douleur et de haine au fond du regard. Aela tendit le bras et toucha l’épaule de la fille.


« Arrête ! »


Désormais ses yeux lui brulait et de chaudes larmes se déversaient le long de ses joues, la douleur était insupportable…Si insupportable qu’elle en avait oublié les étincelles qui parcourait ses bras dénudés.

En touchant l’autre, elle libéra donc une charge électrique, elle retira vivement son bras, elle n’avait eu le temps que d’envoyer l’équivalent d’une décharge de matraque électrique. A bout de force, Aela s’écroula au sol, dans la position du fœtus et se tenant la tête entre ses mains, comme si ça allait atténuer la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Friedrike Drumstrach
- admin
- professeur
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 27/05/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Ven 11 Juil - 17:03

Friedrike 2- Dai/Aela-0.
Bon d'accord c'est pas drôle,en plus elle se retrouvait avec deux élèves "innocentes" au tapis et une autre sonnée par une décharge électrique et probablement assez migraineuse.Friedrike se dit alors qu'au moins elle avait une bonne raison d'annuler le cours ou du moins de le reporter.Qu'est-ce qu'elle allait faire maintenant?Elle devait emmener les deux élèves à l'infirmerie,fermer la porte mais il y avait un hic.Le hic était que l'établissement n'avait toujours pas recrutée d'infirmière.

La fille n'avait apparemment pas fait exprès d'utiliser son pouvoir à première vue.L'autre...fille ou plutôt le garçon.Enfin non,le travelo méritait de crever la bouche ouverte.Elle devait avoir bobo à la caboche après une telle démonstration de pouvoir.Le système avait donc vraiment bien marché,la jeune femme avait eue un petit doute lorsque la pièce devint sombre et que de menacantes ombres s'approchèrent d'elle dangereusement.Plus de peur que de mal finalement,mais l'état des élèves commença à l'inquiéter.

Pour tout vous dire cette fois ça partat vraiment d'un bon sentiment elle s'inquiétait vraiment.Elle voulut s'approcher des jeune filles mais sachant le corps de la première chargé en électricité elle se rétracta.La jeune professeur se dirigea vers son bureau elle fouilla dans un tiroir il trouva une boîte de gants en latex et prit deux seringues d'inhibant.Elle enfila les gants de latex s'approcha d'Aela tout d'abord.Dai n'avait heureusement pas tout de suite reprit connaissance.


"T'inquiète pas quand je t'aurais injectée ça ira mieux."

Friedrike lui prit doucement le bras et lui injecta le contenu de la seringue.

*Manquerait plus que ça si y avait des bulles d'air Suspect .
On est pas à une bulle près quand même lol! *

Aela s'immobilisa elle semblait aller un peu mieux,la jeune fille se releva péniblement elle s'appuya contre une table elle avait l'air déboussolée.Dai était sonnée sûrement toujours consciente, cela ne rassura pas Friedrike elle espérait qu'elle fasse preuve d'un peu de jugeotte en ne réessayant pas d'utiliser son pouvoir.Il fallait qu'elle réussisse à la convaincre de ne pas réitérer l'expérience, ce ne serait pas chose facile.

"Les salles de cet établissement sont toutes équipés d'un système qui vous donne une grosse migraine si tu persévères ta cervelle va griller à toi de choisir?"

*Que dire de plus. Rolling Eyes *

_________________




kit de Gretyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dai Shiragi

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Sam 12 Juil - 18:06

Argh, elle aurait dû se méfier, mais au lieu de cela, elle avait foncé tête dans le tas, et s'était pris un grand coup! Qu'est-ce qu'elle était bête pour avoir penser que les profs étaient au milieu de tous ces élèves, ados dangereux, sans défense...Ca lui faisait mal! Elle s'était déjà réfrigérée à cause de Freezy, là, mais elle n'avait jamais autant eu mal que maintenant! Mal à tête, à la tête, comme si...elle allait exploser...

Dai chancela, essaya de se raccrocher à une table, finalement se porta les deux mains à la tête. Pas possible, c'était quoi ce truc, des ultrasons? Elle ne pouvait même plus penser tranquillement, impossible! C'était exaspérant, ses ombres arrêtèrent leur chemin aussitôt, comme contrôlées par les mystérieux ultrasons. Dai grinça des dents, essaya de jeter un regard à la prof, puis se laissa tomber, à bout de souffle, par terre.
Clang, boum. Sa petite tête brune heurta un bureau avant de retomber sur le sol, évanouie.

Il nageait, en quelques sortes, comme s'il était dans le ventre de sa mère, d'une nage gracieuse et pourtant maladroite. Dai se réveilla. Qui était-il?
Il regarda tout autour de lui... Une jeune fille, évanouie, qui était..mignonne, une femme, qui la regardait en lui parlant... Dai n'arrivait pas à comprendre ce qu'ele disait, elle avait mal à la tête, comme une grosse migraine, mais en moins fort...
Le jeune garçon cligna des yeux, puis constata qu'il était vêtu d'une jupe, ainsi que d'habits féminins.


* Hein? C'est quoi, ça? *

Il parvint tout de même à capter quelques mots des paroles de la jeune femme...Donc c'était à cause de lui tout ça? Mais...il ne se souvenait de rien... Tout ce qu'il avait envie, c'était de se barrer d'ici, de changer de vêtements, et revenir, différent. Qu'est-ce qu'il se sentait mal là dedans! Il leva le doigt, comme tout enfant poli, véritablement déconcerté, puis posa quelques questions à Friedrike...



- Excusez-moi, mais... Où est-on? Qui suis-je... Je...Je ne me souviens de rien avant une période, et ...pourquoi je...pourquoi je suis habillé en fille?


[ je modif mon ava plus tard^^" ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela Ivanov

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 25
Localisation : dans ton c...gwuargh!

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Sam 12 Juil - 18:37

Au sol, les mains s’agrippant les cheveux, une douleur des plus horrible lui martelant le crâne, Aela ne senti presque pas l’aiguille s’enfoncer dans son bras blanc, par contre elle senti que le mal de crâne s’atténuait, en même temps que les crépitements électriques qui la parcourait. Se sentant faible, elle n’avait pas particulièrement envie de se lever, mais il fallait prendre son courage à de mains. Elle se redressa donc en s’aidant du bureau. Elle passa sa main sur ses yeux pour essuyer les quelques larmes qui étaient restées coincées entre ses cils, passant le doigt sur les profonds sillons qui désignaient les endroits où les larmes avaient coulées abondamment, comme de petites rivières, sans pourtant parvenir à les enlever. Elle garderait sûrement sa tête de déterrée toute la journée. Heureusement qu’il n’y avait qu’un seul cours durant la matinée. Qu’elle idiote de penser à ça en un tel moment !
Reprenant peu à peu le contrôle de son petit cerveau qui avait été à deux doigts d’exploser en la laissant à l’état de légume, elle se remémora rapidement ce qui venait de se passer. Shiragi avait balancé des ombres dans le but de tuer la prof, le pouvoir d’Aela s’était allumé instinctivement.. ; et puis ce mal de crâne qui était venu d’on ne sait où… D’ailleurs elle ne tarda pas à apprendre d’où venait le ‘on ne sait où’.



"Les salles de cet établissement sont toutes équipés d'un système qui vous donne une grosse migraine si tu persévères ta cervelle va griller à toi de choisir?"


C’était donc ça…Evidemment : pourquoi la professeur, si elle avait eu un tel pouvoir, l’aurait-elle utilisé sur sa seconde élève qui n’était nullement une véritable source de danger dans l’immédiat. Se massant les tempes dans l’espoir de se calmer un peu, le crâne encore douloureux de l’épreuve de force qu’avait été d’essayer de se tenir éveiller devant l’infâme douleur.

Les jambes légèrement flageolantes et les bras tremblants, elle remarqua alors les gants en latex de la femme. Un sentiment puissant de gratitude l’envahi, les joues légèrement rosissantes de devoir remercier quelqu’un elle marmonna un « merci » à peine audible. Elle ne su d’ailleurs pas si la professeur l’entendit puisque Shiragi (elle n’y connaissait rien en japonais et était persuadé que c’était le prénom de la jeune fille) c’était mise à agir bizarrement. Elle, enfin il, avait l’air perdu. Elle leva le doigt dans la direction des deux autres, ce qui arracha un mouvement de recul instinctif à Aela, inconsciente du regard terrifié qu’elle lui lança à ce moment. Cette malade allait elle encore s’énerver et réactiver la douleur que balançait ces murs ? Non, au lieu de cela elle pris parole.


-Excusez-moi, mais... Où est-on? Qui suis-je... Je...Je ne me souviens de rien avant une période, et ...pourquoi je...pourquoi je suis habillé en fille?


Aela l’observait l’air perplexe : qu’est-ce qu’elle racontait ? bien que curieuse, elle laissa tout le loisir au professeur de lui répondre : elle ne voulait pas s’attirer les foudres de cet étrange personnage. Et puis elle se sentait si faible…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Friedrike Drumstrach
- admin
- professeur
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 27/05/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Sam 12 Juil - 20:39

*Que se pasa en la cabeza de este nino?Està la mierda!!!!!!!!!!!!!*

Toutes ces émotions fortes avaient tellement retournées le cerveau de Friedrike Drumstrach qu'elle se mit à penser en espagnol quoi de plus naturel étant donné qu'elle le parlait assez bien.Là n'était évidemment pas la question.Tout semblait rentrer dans l'ordre à première vue pourtant,Aela se remettait doucement de son malaise elle avait même dit "Merci." Dai semblait plus atteint en atteinte enfin vous oyez ce que je veux dire >.<.

*C'est pas le moment d'être amnésique!!!!!!!!!!!!!!!*

Le sang hispano-allemand de la jeune femme ne fit qu'un tour comment cela se faisait-il que Dai Shiragi qui selon son dossier s'était depuis pas mal de temps décidé à se comporter comme un fille lui pose des questions aussi étranges.L'élève ne semblait pas jouer la comédie,non Dai était sincère apparemment.Dai devait s'être cognée la tête et aussi incroyable que cela puisse paraître le simple petit hématome qui allait probablement se former sur sa joli tête en était responsable.L'adolescente insolente aux envies meurtrières était à présent un jeune garçon déboussolé.Friedrike ne manqua cette occasion inespérée,il valait mieux qu'elle lui injecte un inhibiteur avant de faire quoi que ce soit.Avec des élèves pareils un accident était si vite arrivé.

Elle attrapa délicatement Dai par le bras le fit s'asseoir sur une table,elle fit le cents pas avant de finalement remonter la manche du jeune garçon.

"T'inquiètes pas c'est pour ton bien."

Elle lui injecta l'inhibiteur,puis decida d'essayer d'évaluer l'ampleur des dégâts.Elle demanda à Aela de s'asseoir sur une table.

"Je ne peux évidemment pas faire cours dans ces conditions...
Je vous raccompagnerais aux dortoirs moi-même.On ne sait jamais ce qui pourrait arriver,Aela assieds-toi essaie de te reposer un peu."

Oui cela paraissait incroyable mais cette situation inquiétait Friedrike,le système "CASSANDRE" était très efficace mais il ne prenait pas en compte le fait que beaucoup d'élèves ne maîtrisaient pas leur pouvoir.Friedrike se demanda si il ne serait pas plus pratique d'injecter de l'inhibiteur aux élèves qui avaient vraiment de grosses difficultés à maîtriser leur pouvoir.

"Tu sais au moins qui tu es?
Tu t'appelles Dai Shiragi,tu es élève dans cette école.
Si tu es habillé en fille...C'est parceque ça te plaît tout simplement."

La jeune professeur chercha la tournure de phrase la plus directe possible à ce sujet,tergiverser aurait été inutile.

"Quelle est la dernière chose dont tu te souviennes?"

*Ca me servira peut-être ce que j'ai appris pendant ma formation aux premiers secours lol! .
Ils ont intérêts à me donner une prime après ça.
Jouer les infirmières-assistante sociale c'est pas mon travail Suspect quand même!*

_________________




kit de Gretyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dai Shiragi

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Lun 14 Juil - 17:43

Dai se laissa faire lorsque Friedrike le fit asseoir sur la table, du même qu'il n'eut aucune réaction lorsque la seringue n'enfonça dans sa bras. Aïe. Il avait toujours détester les objets piquants, mais là, il n'allait pas faire des chichis pour si peu. Cette seringue, au contraire, le rendait nostalgique, et lui rappelait une des dernières visites au docteur qu'il avait faite, du temps où il se souvenait. Le docteur avait une figure de docteur, un bon vieux docteur à qui vous faites confiance, même s'il vous enfonce une seringue de dix mètres dans les veines...

Mais passons le docteur, revenons plutôt au petit Dai perdu, qui, comme il avait perdu la mémoire, ne savait même plus qu'il maîtrisait un pouvoir. Il écouta la jeune femme qui prétendait que la piqure était pour son bien, puis hocha la tête, histoire de faire signe qu'il la croyait. C'était donc une salle de cours? C'était vrai qu'il était tout de même assis sur une table, et que Friedrike avait demandé à la jolie demoiselle de faire de même. Il contempla une nouvelle fois le visage d'Aela, rougit, puis détourna la vue, pensant qu'il fallait définitivement qu'il fasse quelque chose à propos de ces cheveux longs et de cette jube-robe horrible.



"Tu sais au moins qui tu es?
Tu t'appelles Dai Shiragi,tu es élève dans cette école.
Si tu es habillé en fille...C'est parceque ça te plaît tout simplement."


Dai Shiragi...Il savait cela, au moins, comme qu'il portait le même nom que ses parents! D'ailleurs, qu'étaient-ils devenus, ceux-là? Toute la période dont il se souvenait comme la dernière où il était conscient, était ornée de trous noirs, comme si quelqu'un d'autre avait pris sa place. Oui, quelqu'un d'autre avait pris sa place. Il se souvenait du rêve qu'il avait fait, il ne savait plus où, mais tant pis. Il y avait du noir, beaucoup de noir, puis, une voix, et, enfin, il avait réussi à distinguer le visage d'une fille, qui lui ressemblait comme deux gouttes d'eau. S'était réveillé en sursaut, avait crié (il ne savait plus pourquoi), et depuis, plus rien, jusque là. Devait-il dire à la femme vraiment tout ce qu'il savait, et, c'était vrai, qu'il s'habillait ainsi car cela lui plaisait? Mais, enfin, il avait toujours détesté que l'on le compare à une fille, surtout à cause de son visage! C'était impossible, que délibérement, il se vêtit comme cela!

- Qui je suis... Ben...Dai Shiragi... Je... et je ne sais pas où je suis, tout ce que je sais, c'est que la dernière fois que je me souviens avoir ouvert les yeux, j'avais douze ans...Nous sommes en quelle année, désormais? Avant de perdre conscience, j'ai vu dans l'un de mes rêves une fille, qui me ressemblait étrangement, vous pensez que ça à rapport!?


Il reprit son souffle. Avec cette histoire de fille, la jeune femme allait sans doute croire qu'il était schizophrène, or, ce n'était pas du tout le cas! Il ne l'était pas! Il refusait de croire qu'il pouvait l'être, seulement, il avait un problème, et ne connaissait pas la situation... Qui sait combien de il resterait à fouler cette terre-ci, avant de perdre à nouveau connaissance?

- Vous pouvez m'aider? Mais avant, si vous plaît, je n'en peut plus d'être vêtu de ces frusques! C'est insupportable! Des fringues potables et une paire de ciseaux, s'il vous plaît!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela Ivanov

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 25
Localisation : dans ton c...gwuargh!

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Lun 14 Juil - 20:29

Aela avait volontiers suivi le conseil de la jeune femme qu’elle commençait à apprécier… Assise, libérant ses jambes de son poids, elle pouvait se concentrer sur autre chose que sur le fait de ne pas tomber. Son activité neurologique reprit peu à peu, comme si le cerveau se ré oxygénait (évidemment il n’avait jamais été en manque d’oxygène mais passons...)

Dai Shiragi…Shiragi c’était son nom ou son prénom ? Elle décida d’opter pour Dai comme nom et Shiragi comme prénom. Enfin après tout ce n’était pas vraiment la question du moment, non : la question du moment était : pourquoi la fille qui s’avérait en fait être un garçon ne se souvenait-elle enfin…; ne se souvenait-il pas qu’il aimait se déguiser en fille ?

Evidemment Aela connaissait l’existence de ces personnes qui se déguisaient en gens de l’autre sexe, elle n’avait jamais vraiment compris pourquoi, et de toute façon n’avait jamais cherché à le savoir puisqu’elle ne connaissait personne avec ces tendances dans son entourage. Enfin jusqu’à maintenant.

Depuis son perchoir, Aela guettait ce qui se passait : regardant plus attentivement le visage de Shiragi, elle se demanda si c’était réellement un garçon : il était plus joli qu’une fille, et franchement si on avait demandé à quelqu’un de choisir entre elle et l’autre comme travesti, on l’aurait sûrement désignée elle.

L’allemande se senti triste pour l’élève qui avait l’air totalement perdu, déboussolée elle ne comprit pas non plus comment le monstre sadique avait pu se transformer en quelqu’un d’aussi chétif.


« - Qui je suis... Ben...Dai Shiragi... Je... et je ne sais pas où je suis, tout ce que je sais, c'est que la dernière fois que je me souviens avoir ouvert les yeux, j'avais douze ans...Nous sommes en quelle année, désormais? Avant de perdre conscience, j'ai vu dans l'un de mes rêves une fille, qui me ressemblait étrangement, vous pensez que ça à rapport!? »


…Peut être avait il subi un traumatisme et c’était enfermé dans l’idée qu’il était une fille ? Après tout Aela était tombée en dépression après la mort de sa sœur…


"Vous pouvez m'aider? Mais avant, si vous plaît, je n'en peut plus d'être vêtu de ces frusques! C'est insupportable! Des fringues potables et une paire de ciseaux, s'il vous plaît!"


Dans un grand élan de bonté, la jeune fille décida de l’aider, peut être cela finirait il de la convaincre qu’il n’était pas le monstre qu’elle croyait. Elle entreprit donc d’enlever son sweat gris (qui aurait très bien pu être celui d’un garçon), il lui tombait sur les genoux et le garçon était à peine plus grand qu’elle, ça devrait faire l’affaire. Elle lui jeta le vêtement qui retomba mollement sur les genoux du garçon. Les bras à nu, elle s’attendait à avoir froid, mais il faisait agréablement chaud dans la pièce, et elle se souvint de la raison pour laquelle elle portait toujours un gilet : les longues marques de scarification qui lui barraient l’épaule droite, elle la masqua de sa main gauche, honteuse, espérant que la professeur n’ai rien vu. Puis, sans regarder le garçon, elle lui parla.

« Met ça, ça dissimulera tes fringues ça devrait aller pour te rendre jusqu’à ta chambre… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Friedrike Drumstrach
- admin
- professeur
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 27/05/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Mar 15 Juil - 0:41

Ce que Aela s'empressa de cacher Friedrike l'avait vu,même très bien vu.Elle fit mine de ne rien voir.Ce genre de cicatrices lui étaient familière,elle-même avait eue ce genre de scarification,Friedrike elle les faisaient sur ses avant-bras.Elle se rappela que son père n'y prêtait pas la moindre attention étant trop préoccupé par son travail soit disant.Les seules personnes qui s'en étaient inquiétés étaient son grand frère Luka et son petit ami du moment Andrew.

Pour toute réaction l'adolescente avait envoyé balader le premier et avait rompue avec le deuxième.Ce n'est qu'après une longue année qu'elle se decida à ne plus se faire du mal.Friedrike decida de ne pas poser de questions là-dessus à la jeune fille.Nous avons tous nos propres cicatrices psychologiques ou physiques,les révéler à quelqu'un était comme livrer un peu ses faiblesses.La jeune femme n'avait elle-même jamais parlée à qui que ce soit de la fine et longue cicatrice qu'elle avait sur le ventre.Il serait encore plus difficile pour une adolescente de parler de cicatrices qu'elle même s'était infligée.


Revenons-en à nos moutons,Dai Shiragi conforta Friedrike dans l'idée qu'il était amnésique.Elle se demanda combien de temps allait-il être comme ça.N'imaginez pas que cela lui déplaise mais il fallait avouer que si Dai restait ainsi la jeune professeur n'en serait pas mécontente.Le jeune homme resta tranquille se laissa docilement faire.

Pour qu'Aela ne reste pas indéfiniment là à se tenir bêtement le bras,Friedrike prit sa veste noire posée sur le dossier de sa chaise.Elle la mit sur les épaules de son élève.Elle fit les cents dans la pièce d'un air pensif.


*Avec toutes ces émotions fortes....J'aurais bien besoin d'une ptite clope pour me détendre.*

"Le plus sage serait que je vous reconduise dans vos chambre respectives.
Mais je m'inquiète un peu pour toi Dai."

Il y avait de quoi...Les derniers souvenirs de l'adolescent remontaient à déjà trois ans.Elle hésita avant de lui révéler cela.

"Nous sommes en 2008 Dai,ce rêve à en effet un rapport avec tout ceci.
Il vaut mieux que vous vous reposiez,je vais vous raccompagnerjusqu'à vos chambres respectives."

Arès lui avoir dit cela sur un ton cale et posé elle se tut attendant leur réaction face à cette intiative.C'était la meilleur chose à faire,finalement ce cours ne s'était pas du tout passé comme elle l'espérait loin de là.En enseignant à de tels jeunes elle s'y était un peu attendu.Mais avoir sur les bras un amnésique était vraiment inattendu.

"Une fois dans ta chambre peut-être que tu trouveras des vêtements qui te paraîtront plus appropriés."

_________________




kit de Gretyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dai Shiragi

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Mer 16 Juil - 19:04

Dai ne vit pas les bras de scarification lorsqu'Aela lui tendit son vêtement. Peut-être que cela valait mieux pour lui. Sinon, il se serait posé un millier de questions et aurait encore eu mal à la tête pendant dix-mille ans. C'était la bonne taille, après tout, il avait toujours été petit! Le bas du sweat lui arrivait à la taille, alors autant... Dai enleva soudainement la robe qui lui était tant désagréable, se retrouva certes torse nu : c'était quoi ce truc attaché à sa poitrine?, en tout cas, il ne tarda pas à l'enlever.

* Qu'est-ce que ça fait mal, ça! C'était bien, ...du scotch? *

"Le plus sage serait que je vous reconduise dans vos chambre respectives.
Mais je m'inquiète un peu pour toi Dai."

Tu m'étonnes... Lui aussi s'inquiétait pour lui : il avait l'impression de se réveiller d'un très long sommeil, et en plus, il avait découvert des trucs attachés à l'aide de papier collant à sa poitrine, comme pour essayer de lui donner des rondeurs...torse désormais caché désormais grâce à la veste d'Aela. Mais bon, cette jeune fille était bien sympathique de s'inquiéter pour lui!



"Nous sommes en 2008 Dai,ce rêve à en effet un rapport avec tout ceci.
Il vaut mieux que vous vous reposiez,je vais vous raccompagner jusqu'à vos chambres respectives."

Cette fois-ci, le choc était trop important! Dai tomba de la table, puis se releva, à peine remit de ses émotions. Quoi, il avait bien entendu? Trois, trois ans étaient passés, sans qu'il ne se rende compte de rien? Comment était-ce possible? Comment? Il fallait, il fallait qu'il trouve cette paire de ciseaux! Il n'en pouvait plus, vite, une paire de ciseaux! Il trouverait certes des vêtements plus appropriés dans la chambre à laquelle il serait assigné, comme venait de le préciser Friedrike, mais il n'y aurait sans doute pas de paire de ciseaux.

Son regard s'orienta vers le bureau : il se trouvait dans une salle de classe, tout de même : Friedrike était sûrement professeur, et par conséquent, ce petit engin appelé familièrement 'trousse' devait se trouver sur son bureau! Et que trouvait-t-on dans une trousse? Des ciseaux! Trouvé! Il courut tel un malfrat devant une cible, vers le bureau, se saisit de la trousse, et kidnappa la paire de ciseaux à l'intérieur! Il ouvrit la lame.


Au revoir. Il n'eut même pas un instant d'hésitation, et la lame vint s'orienter vers sa frêle gorge. Clap. Les ciseaux se fermèrent, une mèche tomba. Un e mèche brune, et Dai sourit. Beaucoup de coups violents, et ainsi beaucoup de ces mèches tombèrent dans le vide. Même si cela n'était pas parfait, ses cheveux étaient désormais à peu près potables, cette coupe ressemblait à peu près à un carré.
Une larme coulait de son oeil. C'était fini, maintenant, tout ce qu'il avait à faire, c'était de s'adapter ici, et, enfin, à son rythme, découvrir pourquoi il avait fallu qu'il se travestisse en fille.



- Déso...Désolé! Euh... Je devais le faire, je ramasserais tout, promis! Et, euh...Merci pour la veste, je te la rendrais plus tard!

Le jeune garçon se rassit sur la table, visiblement tout tremblotant.

- Euh, excusez-moi madame, mais j'ai encore une question... Ça servait à quoi cette piqure, que vous m'avez injectée tout à l'heure? Parce que je me sens à peu près pareil que avant... - Enfin, je crois - rajouta-t-il mais plus bas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela Ivanov

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 25
Localisation : dans ton c...gwuargh!

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Mar 29 Juil - 12:17

Aela sentit le tissu se poser sur ses épaules, elle rougi violemment : ou bien elle donnait l’air d’avoir froid, ou bien le professeur avait vu les marques, et elle lui fut reconnaissante de ne pas avoir relevé le fait. Elle sera les bords de la veste contre elle, comme si elle avait été piégée dans une tempête de neige et qu’elle voulait s’en protéger. Puis, une fois mieux installée, les genoux relevés contre son menton, elle tourna son regard vers le jeune homme. Elle le regarda d’un air consterner, s’arracher quelque chose du torse, on aurait dit, oui sa ressemblait à du papier adhésif… Elle songea un instant à sa propre poitrine : celle artificielle du garçon avait eu l’air plus réelle que la sienne qui était minablement petite. Secouant doucement la tête pour ce sortir ce sujet stupide de la cervelle, elle observait les faits et gestes de Shiragi qui était la seule personne en activité pour le moment.
Evidemment elle avait aussi écouté les propos de la professeur, pendue à ses lèvres tout en hochant frénétiquement la tête en signe d’affirmation. Mais désormais il était plus intéressant de voir ce qu’il allait se passer.
Le garçon, en apprenant la date du jour, tomba. L’allemande avait voulu le retenir, aller voir s’il ne s’était pas blessé, mais aucun de ses muscles n’accepta de bouger, la forçant à rester dans la position qu’elle s’était choisie. Complètement paralysée : était-ce le contre coup de ses émotions ? Sûrement…

L’inquiétude sur le fait que l’asiatique ai pu se blesser, se révéla inutile : il se releva rapidement, certes l’air choqué, mais pas blessé, tout à coup il se mis à courir vers la paire de ciseaux sur le bureaux : qu’allait il faire ? Se le planter dans le ventre ? Le visage d’Aela se décomposa à cette idée : elle revoyait le corps sans vie de sa sœur au creux de ses bras, son visage si blanc, sa peau si froide. Non elle ne voulait pas de nouveaux voir ça. Mais ce fut avec une stupéfaction non feinte qu’elle s’aperçut qu’il… qu’il se coupait les cheveux ?! Ses magnifiques cheveux qui commençaient à joncher le sol en petits tas, petits amoncellement de sa vie passée.

Il parla, mais aucun son ne parvint aux oreilles de la jeune fille qui avait le regard bloqué sur les mèches au sol. Comment avait-il pu repousser son passé ainsi ? Sans une once d’hésitation ?

Tout à coup le son et l’image revinrent, assez vite pour qu’elle capte la question du garçon. Elle se mis à réfléchir à la question : lorsqu’elle avait reçut la piqûre, la douleur s’était évaporée et son pouvoir s’était brusquement arrêté. Etait-ce une sorte de contrepoison à la protection que renfermaient ces monstrueux murs ? Elle tourna donc son attention vers le professeur, en l’attente d’une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Friedrike Drumstrach
- admin
- professeur
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 27/05/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Mar 29 Juil - 12:41

Friedrike avait eue la plus belle frayeur de toute sa vie,l'espace d'un instant en voyant le jeune homme se saisir de la paire de ciseaux elle avait crue assister en direct à un suicide.Elle voulut se précipiter pour ôter la paire de ciseaux de ses mains,mais son corps n'obéissait pas à sa raison.Cette lame lui rappelait bien trop celle avait laquelle on l'avait sauvagement agressée dans son enfance.La lame se dirigea vers la gorge de Dai,la jeune femme fut soulagée en voyant qu'il voulait simplement couper ses cheveux.

"Tu nous as faite une sacrée frayeur...Ne recommence plus jamais ça."

*J'ai vraiment besoin d'une clope et d'une bonne tasse de chocolat chaud aussi... Neutral *

"Je ne peux pas vous dire grand chose sur cette fameuse piqûre...Disons qu'elle a certains effets sur les gens possédants des pouvoirs comme vous deux."

"Le peu que vous en savez là-dessus n'en parlez à aucun autre élève.
Ca fait beaucoup d'émotions fortes en une matinée n'est-ce pas?
Je vais vous conduire dans vos chambres respectives."

Il y avait un autre problème auquel Friedrike n'avait pas pensée...Où dormait Dai?Probablement dans le dortoir des filles.Mais maintenant qu'il se comportait comme un garçon comment allait-elle faire?Et surtout est-ce que ce changement était permanent ou bien temporaire?Si ça ne tenait qu'à elle Dai resterait ainsi,c'était un gentil garçon obéissant en fait.Elle se demanda d'ailleurs comment en était-il venu à devenir travesti,un travesti aux pulsions meurtrières.De toute façon la piqûre qu'elle leur avait injectés à tout deux avait un effet de 24 heures.En fait elle voulait prendre celle aux effets de 12 heures,mais dans la panique elle s'était trompée ce qui n'était d'ailleurs pas une si mauvaise chose.Etant donné l'heure qu'il était,si Dai redevenait une fille au cours de la nuit,au réveil il serait inoffensif.

"Je suppose que tu veux dormir dans le dortoir des garçons maintenant Dai?"
Elle ajouta avec un petit sourire aimable aux lèvres.

*Il va falloir que je déménages ses affaires,je le sens... Suspect *

_________________




kit de Gretyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dai Shiragi

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   Sam 2 Aoû - 19:37

"Tu nous as faite une sacrée frayeur...Ne recommence plus jamais ça."


Dai hocha les épaules. Qu'est-ce que cela pouvait lui faire qu'il coupe cette partie de son anatomie qui le faisait encore plus ressembler à un personnage de la gente féminine ! ? Elle devait certainement avoir cru qu'elle voulait se suicider. Alors la question était désormais : pourquoi aurait-elle voulu se suicider ? Il venait en quelque sorte de renaître, pourquoi renoncer tout de suite à la vie ? Quinze ans. Il faudrait qu'il s'y fasse, mais bon, ce n'était pas si terrible que cela ! La jeune fille qui lui avait prêté la veste avait eu l'air d'avoir peut pour lui, également. C'est vrai que la situation était ambigüe, il le reconnaissait, au moins.



"Je ne peux pas vous dire grand chose sur cette fameuse piqûre...Disons qu'elle a certains effets sur les gens possédants des pouvoirs comme vous deux."


Le coeur de Dai retentit très fort à l'écoute de ce mot-là. Pouvoir. Et le professeur le citait dans la catégorie des gens qui possédaient des pouvoirs ? Non, pas possible! Il ne possédait rien d'étrange, rien qui puisse déclancher des curieusités, rien qui ne le fasse montrer comme une bête de foire, à part sa ressemblance avec une fille, bien sûr. C'était une blague ou ...elle se contentait d'expliquer quelque qui existait réellement ? Soit. Il allait consédérer que les paroles de Friedrike était véridiques... Alors...Il était spécial ? Tout petit, il avait rêvé qu'il possédait un pouvoir, comme Superman, qui lui permettrait de sauver les innocents et de punir les méchants ! Il avait grandit, ce rêve, cet espoir s'était estompé, à cause de gros balourds qui l'attendaient toujours à la sortie de l'école, et qui lui apprirent que personne ne viendrait le secourir. Quel pouvoir pouvait-il donc avoir ? Pourvu qu'elle le sache, il était pressé de savoir!

"Le peu que vous en savez là-dessus n'en parlez à aucun autre élève.
Ca fait beaucoup d'émotions fortes en une matinée n'est-ce pas?
Je vais vous conduire dans vos chambres respectives."

- Un pouvoir? Excusez-moi, mais...quel pouvoir? Je peux faire quoi? Traverser les murs, avoir une force surhumaine, pouvoir me dédoubler? demanda-t-il d'un ton passionné.

Pourquoi il ne devrait en parler à aucun élève ? Bah, tant pis. Il ne verrait pas pourquoi il parlerait à un élève, tout simplement, alors lui parler de ce bidule-là, c'était un peu trop. Sa chambre... Dai se demanda tout d'un coup s'ils l'avaient mis dans une chambre de fille... Cela devait être le cas, mais bon, il pouvait toujours espérer.



"Je suppose que tu veux dormir dans le dortoir des garçons maintenant Dai?"

Cette prof avait-elle la capacité de lire dans les pensées ? Non, c'est vrai que vu le sujet, c'était évident que Dai pensa à cela.

- Oui, s'il vous plaît... en tout cas, j'espère surtout que l'autre ne va pas revenir... Ce serait vraiment bien...J'espère vraiment que je ne vous ai pas fait mal, à toutes les deux !? Elle a usé mon...pouvoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]   

Revenir en haut Aller en bas
 
1er cours d'arts plastiques [les choses sérieuses commencent....]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier cours d'arts plastiques
» Un cours d'art plastique, très dur...[PV Nolwen L. Boston]
» Vous avez dit Cours d'art plastique? (Pv - Connor) (terminé)
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» L'art et la psychologie: un état de symbiose? ~ Connor, Adam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seraphine High School :: ~ Le Domaine de St Seraphine ~ :: Le premier étage :: Les salles de classes-
Sauter vers: