AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [professeur] Lineos Werner.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lineos Werner
professeur
avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 26/06/2008
Age : 28
Localisation : Sur le grand Plongeoir...

MessageSujet: [professeur] Lineos Werner.   Jeu 26 Juin - 17:44



Nom: Werner. Oui, c'est allemand.
Prénom: Lineos. Nan, c'est pas Grec.
Surnom: Line. C'est débile. Mais moins que Lineos.
Age: 25 ans et quelques brouettes.
Date de naissance: Un sept Décembre.
Lieu de naissance: Darwin, au nord de l'Australie. C'est pourri, perdu, bref, c'pas passionnant. Remarquez, c'est toujours mieux que mon bled.
Groupe sanguin: Groupe O. Donneur Universel. C'bien la seule chose que je donnerais à n'importe qui.


Votre père: Mon père, ce connard... Il a quarante ans. Il s'appelle Daniel, si vous voulez tout savoir. C'est un asmathique. C't'important parce que, si ça se trouve, c't'a cause de ça que je fume. On sait jamais, des fois qu'il en claque. Enfin, vous l'aurez compris, je ne l'aime pas beaucoup. Même, je ne l'aime pas du tout. Cela dit, il y a deux choses de bien qu'il aie fait dans sa vie. Premièrement il m'a mit au monde, encore que je suis pas certain qu'ce soit un cadeau pour moi. Et deuxièmement, il m'a gentiment refilé un capital génétique qui aurait pu faire de moi un beau gosse, si j'avais pas été si maigre. Nan, pas vantard, réaliste. Y'a nuance.
Votre mère: Ma mère s'appellait Paquerette. Je suis à peu près certain que c'est elle qui a choisit mon nom. Elle est morte quand j'avais douze ans, donc je ne médirais pas sur son compte. Cela dit, notez soigneusemement que je n'en pense pas moins.
Frères/soeurs: J'suis fils unique. tout les spermatos du vieux n'on pas eu ma malchance.


Votre physique: Je suis blond. Oui, je sais, pour un surfeur australien, ça fait cliché, mais j'ai pas choisit, pis j'vous emmerde. Je suis blond, donc. Avec les yeux bleu. Paraît qu'ils font un peu électrique, j'en sait rien. Sont bleu, ça c'est certain. Et selon la lumière et mon humeur, ils ont parfois l'air de virer au violet. Mais comme je les regarde pas toute la journée... Bref.
A part ça, je suis grand. Je mesure 1m90, j'atteint le mètre 95 sans trop avoir à pousser sur la pointe des pieds: je suis grand.
Et maigre. Les filles passent leur temps à se plaindre qu'elles ne perdent pas de poids, moi je tuerais pour un ou deux kilos de plus. Nan mais c'est vrai quoi, c'est chiant d'avoir une carrure aussi frêle. J'ai beau faire une tête de plus que tout le monde ou peu s'en faut, on a toujours l'impression que je vais m'envoler. C'est chiant, à la longue.
Niveau couleur de peau j'suis bronzé. Avec tout le temps que je passe au soleil, le contraire serait inquiétant. Ah, et puis bon, j'ai quand même des muscles, hein. Ils sont bien planqués, certes. Mais quand même.
Votre garde-robe: C't'important, tu parles... tout ça pour un job!
Ma garde robe. Jeans, T-Shirts à manches courtes ou longues. Pulls, souvent à col roulé. une ou deux chemises hawaiiennes que je ne porte jamais mais qu'il est hors de question que je balance. Et puis quelques baggys, juste pour aller faire du roller, un blouson de cuir pour la moto. Question de sécu.
Le tout a une moyenne d'age de trois ans, pour les fringues les plus récentes. J'suis pas un adpete du changement, quand des fringues me plaisent, je les garde.
Vos signes particuliers: Mes piercings. J'en ai trois à l'oreille droite, et un à la gauche. Nan, pas d'autre, c'est déjà bien assez. Ah, et puis une guitare électrique tatouée sur la nuque. Pour le reste, mis à part mon physique exceptionnel... quoi? Oui ben si je raconte des conneries, c'est à causes de vos question débiles! C't'un CV, pas un pédigré!
Petites manies, etc: Je passe mon temps à grogner, si ça compte. Autrement pas grand chose. Ah, si, je fume. Beaucoup. et quand j'ai pas de clope ou pas le droit de fumer, je fait du pen spinning.

Votre caractère: Tiens, encore une question qu'a rien à faire dans un CV. Enfin. J'suis un grand râleur mais ça, ça s'est vu. Par contre, contrairement aux apparences, j'suis pas quelqu'un de spécialement agité. Je suis plutôt du genre à râler mais sans agir, en fait. Je fait les choses lentement, mais avec précision. et des méthiodes bizarres aussi, mais c'est pas le sujet.
En fait, même si je grogne facilement, j'aboie assez peu et mord encore moins. Je demande pas grand chose, finalement, pour être content. Une clope, un bon bouquin (type Autant en emporte le Vent, c'est le pied. Et mes goûts littéraires vous emmerdent.) et si possible un beau mec pour servir de dossier/oreiller/couverture.
Votre orientation sexuelle: Hey! C'est quoi ces questions dans un CV? Rrah, les employeurs, j'vous jure! J'veut bien que l'école soit space, mais quand même! J'suis pédé jusqu'à la moelle. Ca vous va ou faut que je développe?
Vos problèmes, votre vision du monde, vos envies cachées: Mes problèmes, t'auras vite fait d'en avoir marre. Ma vision du monde ne regarde que moi, et mes envies cachées sont très précisément cazchées.
(Mais moi la créatrice je peux vous dire qu'il cherche une belle histoire d'amour, ultra romantique. Mais chuuuuuuuut, dites lui pas que je l'ai dit, hein! ^_~)
Vous en société: Je vais pas en société. Les gens m'invitent pas, et c'est tant mieux pask'ils sont chiants. Et les rares fois ou je vais "en société" comme vous dites, c'est contraint et forcé. Oh, bien sur, je m'éclate aussi. Je vais en boite, je vois des potes... Mais c'est pas vraiment ce que j'appellerais être en "société".


Ma naissance. Banale, on va dire. Je suis sorti du ventre d'une femme, pas d'une vache, au dernières nouvelles, et mis à part le fait que j'ai mit presque deux minutes avant de commencer à respirer, y'a rien de spécial à noter.
Ah si, mon père était absent. Déjà.
Il est arrivé avec trois heures de retard au bas mot. Officiellement à cause des bouchons (à Darwin, à quatre heure du matin, les bouchons.) officieusement parce que sa maitresse du moment a du mettre du temps à le lâcher. Enfin, môssieur est arrivé en retard, donc, et la première chose qu'il a demandé, c'était de savoir si j'étais bien un garçon. Je suis sur que si ma mère l'avait laissé faire, il m'aurait appelé Junior. A ce tarif, j'aime autant m'appeler Lineos, hein.

Quand j'était petit, et que je n'étais pas un Jedi, ça se passait plutôt bien. Non, j'suis toujours pas un Jedi. Va t'acheter une culture.
Donc, au début, ça se passait bien. Ca va en surprendre plus d'un, mais j'ai jamais été un fan de Barbie, poupées et autre jeu de vétérinaire. Par contre, la cuisine ça me tentait bien, mais de la vraie. Celle des grands chefs. La cuisine de mec. J'étais un vrai petit garçon normal, pas de problème de ce côté.
Et puis bon, avec ma mère, on s'entendait pas trop mal. Elle était déjà complètement barrée à l'époque, mais je m'en rendait pas compte. Enfin, jusqu'à mes cinq ans.

Je me rappelle qu'elle m'avait emmené au parc, pour jouer. J'étais pas trop fan, y'avait trop de monde (j'tait timide, étant petit) mais on se posait dans un coin ou personne passait et c'était bon. Moi je faisait des pâtés pour le plaisir de taper dessus avec ma pelle ensuite, et puis je revenais la voir avec sur sable plein les cheveux, en souriant comme un débile, parce que comme tout les gosses, j'était sur que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Sauf que ce jour là, quand je suis revenu au banc de ma mère, y'avait plus personne. Je l'ai trouvé cinq cent mètres plus loin, en train de faire la conversation à un chataigner, et de lui expliquer à quel point son petit garçon -moi- était formidablement intelligent.
Oh, j'entends déjà les gens se marrer "bah, a cinq ans, il a pas compris", tu parles. J'ai tellement rien capté que j'en ai pissé dans mon froc. Autant dire que mon père était pas content quand on est rentrés: non seulement elle n'avait pas prit ses médocs, mais en plus, elle n'était pas foutue de me tenir propre. C'était la première fois que je voyais ma mère perdre le sourire. Elle a pleuré longtemps, longtemps.

Après ça, je faisait plus attention à la façon dont elle se comportait, pour voir si elle faisait des choses bizarres. Une fois elle a voulu mettre mon chat dans la machine à laver pour enlevert la suie qu'il avait sur les pattes et le nez. Pour préciser, mon chat c'était un siamois... des comme ça j'en ai plein à raconter. Je passais mes journées avec ma mère -elle m'a fait l'école à domicile jusqu'à mes onze ans- alors forcément, j'ai un sacré stock.
Et puis un beau matin, vers six heures, elle a trouvé ça fun de marcher jusqu'à l'autauroute. A pied, elle en a eu pour quoi... un quart d'heure, vingt minutes à tout péter... elle s'est faite applatir par un camion.
Plus tard j'ai appris que mon père était avec une de ses maitresses ce soir là, une pétasse qui s'appelait Sandy. Ma mère l'avait su -elle le savait toujours.
Je suppose que c'était la fois de trop.

Une fois ma mère morte, mon père qu'était déjà pas souvent là a quasiment arrêté de venir à la maison. Il passait une fois par semaine s'assurer que j'étais toujours en vie, et il repartait sans rien ajouter. Il avait beau payer toute les factures, c'était quand même bibi qui se payait l'entretien, hein!
Ca a duré tout le collège. Ben oui, ma mère étant désormais indisponible, fallait bien que j'apprenne quelque part. A ma dernière année, un type s'est installé dans le quartier avec sa famille. Jérémy qu'il s'appelait. Un français. Et un putain de beau gosse, avec ça.

Contrairement à moi, môssieur avait le contact facile. Il s'est démerdé je sais pas comment pour se faire une bande, et me coller dedans. Je dois admettre que c'était plutôt cool. On faisait les cons -cela dit à l'époque, on l'était- on s'éclatait. Pendant l'été, on passait nos journées à la plage, quand on allait pas faire chier l'épicier de Darwin. On surfait, on faisait des batailles de sables. On faisait les cons, quoi.
Et puis de temps en temps, avec Jérémy, on disparaissait dans un coin, et on s'occupait un peu différement. Pas besoin de dessin, je suppose.

On peu pas dire que c'était de l'amour, mais c'était chouette quand même. Ca a duré tout le lycée. Il est reparti en France faire ses études universitaires. Moi, j'suis descendu à Sydney. J'ai fait mes études de litté, je me suis trouvé des potes, des petits copains de plus ou moins longue durée. Une vie banale d'étudiant banal. Ah, si, j'ai été champion d'Australie Junior de plongeon.
D'ailleurs, c'est pour le plongeon que je suis parti aux Etats Unis une fois que j'ai eu mon diplôme. Je voulais voir jusqu'ou je pouvait aller face aux ricains.

Forcément, quand je suis arrivé, je me suis demandé ou loger. Et puis j'ai vu cette place de prof de Litté qui se libérait à Seraphine, avec chambre fournie. J'allais quand même pas cracher dedans. certes, les dirlos sont plutôt zarb, mais bon. Au moins ils ne viendraient pas m'emmerder avec leurs histoires de méthodes et tout ça.
Ca fait trois ans maintenant que j'enseigne à Seraphine. Je commence à bien connaitre l'école, même si j'ai encore du mal à me repérer dans les zones non utilisées. Pourquoi j'y vais si on s'en sert pas? Facile, la plupart des gosses cherchent à éviter les "visites médicales". Cela dit, vu l'équipement dont se servent les médecins, je les comprends. Bref.

Pendant ma première année ici, je faisait mon boulot comme un prof normal. Enfin, dans la mesure ou un prof normal est obligé de foutre un pain à ses élèves, mais bon. Disons que je me limitais à la plus stricte légitime défense. Maintenant c'est légèrement différent, mais ça n'est pas le sujet.
Donc, ouais, je faisait mes cours normalement. Les élèves rataient pas mal de cours, mais ils avaient toujours des excuses: les examens. A l'époque on m'avait expliqué que c'était pour vérifier l'effet de leurs pouvoirs sur leur organisme. Je crois toujours que cette partie là est vraie, d'ailleurs, même s'ils ne font pas que ça.
Certains élèves que j'ai rencontré cette année là sont toujours présent, comme Smoothwater, par exemple. La plupart sont détraqués, les autres sont arrogants, voire imbuvables. Et puis il y en a quelques rares qu'essaient de se faire oublier. Red, je sais pas le classer. Je dirais quelque part entre les catégories un et deux, je sais pas trop. enfin, toujours est-il qu'il fait partie des quelques uns que je vois évoluer depuis mon arrivée ici.

La deuxième année que j'enseignait à Seraphine, ils ont changé les horaires des visites médicales, de façon à ce que les élèves ne manquent plus les cours -et donc je peu affirmer que la majorité des absences sont dues à de la sèche pure et dure. On m'a demandé de ramener les élèves à leur chambre après les visites. Je ne cache pas que ça me faisait chier royal! Après tout, ils pouvaient bien se démerder tout seuls, hein!
Evidement, quand j'ai ramené un élève chez lui la première fois, ça m'a fait un choc. Le gosse était en sang, avec des bleus partout, et il se convulsait bizarrement. résultat, je me suis retrouvé à jouer les infirmiers pour monsieur... et le pire c'est qu'il ne s'en souvenait même pas.
Aucun d'eux ne s'en souvient. C'est comme si une fois sortis des labos il leur fallait du temps pour revenir dans la réalité. Ils ne se rendent même pas compte que je suis là. Pourtant je peux vous jurer que je m'en rends bien compte, moi! Le nombre de cauchemars que j'ai pu me payer à cause de ça...

La troisième année n'a pas apporté beaucoup de changement. Les médecins ont appris à être plus discrets. Pas mal d'élèves on quitté l'école. Smoothwater et deux ou trois autre sont restés pour un an de plus.
Ah, si, y'a une fille qui s'enflammait qui a faillit mettre le feu à l'école, en janvier. Il a fallut évacuer tout le monde et grouper les élèves par deux dans leurs chambres pendant presque deux mois. Avec les caractères de merde qu'ils se payent, je peu vous dire que ça n'a pas été triste!
Y'a eut ça et, vers le mois de juin, un gars qui lançait des fléchettes empoisonnées s'est jeté du haut d'une tour. La encore, assez moche à voir. L'ecole est passée à deux doigts de la fermeture, vous pensez bien! Un incendie et un mort la même année... Ca suscitait des questions.

Mais l'école n'a pas fermé, et j'attaqsue ma quatrième année. J'ai le sentiment bizarre que ça va être folklorique aussi, cette année...



Votre nom, prénom ou pseudo: Fanfan.
Comment trouvez vous le forum ?Des suggestions ? Pas mal, pas mal. J'aime bien le principe^^ Par contre, petite remarque... High School ça s'écrit sans T ><
Comment avez-vous découvert le forum ? J'étais sur l'ancienne version, et l'admin m'a gentiment redonné le lien^^
Petit + à ajouter ? Bizoo choonette^^


Dernière édition par Lineos Werner le Mar 29 Juil - 19:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fictionpress.com/u/514327/
Directeur S. Hayworth
pnj
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: [professeur] Lineos Werner.   Jeu 26 Juin - 18:38

Validé évidement baby-fanfan Razz

Bon jeu et pis... heu... bonne chance dans ta quête de l'amûr .... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seraphinehightschool.frenchboard.com
Lineos Werner
professeur
avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 26/06/2008
Age : 28
Localisation : Sur le grand Plongeoir...

MessageSujet: Re: [professeur] Lineos Werner.   Jeu 26 Juin - 18:40

Merci à toi très chère^^

(Je viens de remarquer qu'avec mon Vava, on dirait que Line est en train de regarder sa fiche d'un air sceptique XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fictionpress.com/u/514327/
Friedrike Drumstrach
- admin
- professeur
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 27/05/2008
Age : 27

MessageSujet: Re: [professeur] Lineos Werner.   Jeu 26 Juin - 19:13

Bienvenue cher collègue Cool.
Enfin un adulte!J'me sens moins seule maintenant ^^

_________________




kit de Gretyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lineos Werner
professeur
avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 26/06/2008
Age : 28
Localisation : Sur le grand Plongeoir...

MessageSujet: Re: [professeur] Lineos Werner.   Mar 29 Juil - 15:34

Ajout du récit des trois premières années de Line à Seraphine!
D'autres ajouts viendront évidement dès qu'un de mes topics sera fini XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fictionpress.com/u/514327/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [professeur] Lineos Werner.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[professeur] Lineos Werner.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Professeur Binns
» Professeur Gérard V. Étienne est mort. Paix à son âme.
» Vioras Shynt [Professeur d'arme & Noble]
» Arrivée du Professeur Flitwick et de Gregory Goyle
» Bureau du Professeur McGonagall

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seraphine High School :: ~ Administration ~ :: Présentations :: personnel-
Sauter vers: